Bonjour à tous et toutes.

Je me prénomme Marc, j’ai 48 ans et suis de Metz.

Je ne posterai ici que des articles sur les sujets que j’apprécie (musique, tennis, vtt, photos des pays et villes que j’aurai visité…)

Il y aura aussi quelques renseignements sur mon parcours professionnel.

Pour être informé(e) ou tout simplement m’écrire, laissez moi votre adresse mail ,et si, vous avez des idées intéressantes et rigolotes à publier….parlez m’en…:)

Classil Shell

Si vous avez opté pour la version 10 de Windows et que vous n’aimez pas beaucoup l’apparence, sachez que vous avez la possibilité de retrouver l’ancienne mouture de XP Pro, Windows XP SP3 ou encore  Windows 7 mais avec les fonctionnalités du 10.

Pour cela, il vous suffit d’installer le petit, enfin le beau programme que voici, qui est mondialement connu et fera tout cela pour vous.

Cela ne concerne pas seulement le menu Démarrer, il peut aussi restaurer plusieurs fonctionnalités de l’Explorateur Windows comme la boîte de dialogue de copie classique, les boutons de la barre d’outils classique (copier/déplacer/supprimer), l’arborescence classique Explorer et d’autres encore. Rien n’est plus facile que d’utiliser Classic Shell pour modifier votre menu Démarrer ou votre Explorateur Windows. En effet, ce logiciel est facile à utiliser, tout ce que vous avez à faire, c’est de lancer l’application. Il vous suffit alors de faire un clic droit sur le menu ou sur le bouton et de modifier tous les paramètres comme vous le souhaitez.

 

oXDYS7PjOmXxl4Gh-325px-oXDYS7PjOmXxl4Gh-325px-

Vous trouverez ce petit programme ICI et je vous laisserai choisir la langue d’installation.

 

 

10 Règles pour Elinguer en Sécurité

Dix règles pour élinguer en sécurité

Différentes elingues1. Préparer l’élingage
2. Evaluer la charge à lever
3. Rendre la charge monolithique
4. Choix de l’élingue
5. Procéder à une inspection visuelle
6. Accrochage de la charge
7. Accrochage de l’élingue sur le crochet de l’appareil de levage
8. Vérification de l’angle d’élingage
9. Protection des arêtes vives
10. Mettre l’élingue sous tension

1. Préparer l’élingage

Le respect de quelques règles de bon sens limite les risques d’accident :

  • Anticiper sur le parcours que suivra la charge durant sa manutention)
  • Ne pas passer en dessous de la charge / Ne pas déplacer la charge au-dessus de personnes)
  • Ne jamais se positionner entre la charge et un obstacle fixe. Une telle situation pouvant entraîner un risque d’écrasement en cas de mouvement intempestif de la charge ou d’une mauvaise manœuvre)
  • Porter un équipement de protection individuel
  • Des chaussures de sécurité répondant à la norme NF EN 345)
  • Des gants de protection contre les risques mécaniques (norme NF EN 388), l’abrasion et la perforation.)
  • Un casque de protection (norme NF EN 397)
2. Evaluer la charge à lever

Avant tout levage il est nécessaire de connaître, ou tout du moins d’estimer, la masse de la charge à manipuler ainsi que son centre de gravité.

Masse de la charge :
Si vous n’avez pas d’information sur la masse de la charge à transporter et que vous êtes dans l’impossibilité de la peser, voici quelques éléments pour y parvenir :
Masse = volume × masse volumique
Masse en Kg     Volume en m3      Masse volumique en kg par m3

Matériaux Masse volumique (en Kg/m3)
Bois
800
Eau
1000
Béton armé
2500
Fer, acier et fonte
8000

 

Attention, comme ce n’est qu’une évaluation de la masse, il est préférable de surévaluer le volume pour prendre une marge de sécurité.

Evaluation du centre de gravité :

Lorsque le point d’accrochage de l’élingue se situe au-dessus du centre de gravité, la charge levée sera stable. Pour éviter tout risque de basculement de la charge, il convient également de placer le centre de gravité de la charge à la verticale du crochet.

3. Rendre la charge monolithique

Pour un levage sûr, il est important de rendre les éléments de la charge solidaires. Ces éléments, mêmes multiples, ne font alors plus qu’un. Pour ce faire, on peut être amener à utiliser un cerclage en feuillage métallique ou un fil d’acier. Suivant la nature de la charge, il peut aussi s’agir d’un cerclage ou d’un film en plastique.
Attention, le ou les éléments permettant de solidariser les constituants de la charge ne doivent en aucun cas être confondus avec des élingues. Il est primordial de dissocier ce qui sert à rendre la charge monolithique de ce qui sert à la soulever.

 

4. Choix de l’élingue

Température
Si vous devez effectuer des levages dans des environnements dont la température est très basse ou très élevée, consultez un professionnel.

Résistance aux produits chimiques
Comme des produits chimiques peuvent modifier les caractéristiques des matériaux constituant une élingue, il convient de se référer au tableau ci-dessous.

Résistance aux produits chimiques
Acides
Bases, alcalis
Polyamide Mauvaise Assez bonne
Polyester Très bonne Mauvaise
Polypropylène Très bonne Très bonne
Câbles Mauvaises Consulter le fournisseur
Chaîne, classe 8 Très mauvaise,
ne pas utiliser
Très mauvaise,
ne pas utiliser
Chaîne, classe 4 Assez bonne,
mais réduction de charge de 50%
Assez bonne,
mais réduction de charge de 50%

Longueur de l’élingue
C’est une caractéristique importante pour les élingues à brins multiples.
Plus l’élingue est longue et plus l’angle formé entre un brin et la verticale est fermé ce qui augmente la CMU de l’élingue.
L’idéal est d’avoir un angle inférieur à 30°.
Parfois, cela peut entraîner une grande hauteur de levage. Si celle-ci est antinomique avec l’environnement de la manipulation, il convient d’utiliser un palonnier. Pour ces cas particuliers, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

5. Procéder à une inspection visuelle

Hormis la vérification annuelle des accessoires de levage, une inspection visuelle avant tout levage s’impose. Attention, il convient de retirer du service tout accessoire de levage ne disposant plus du marquage de la CMU ou de son identification.

Elingues câbles
Vous devez retirer l’élingue du service si vous observez :

  • Une usure, une déformation, une fissure sur les terminaisons supérieures ou inférieures
  • Une concentration de 3 fils extérieurs cassés sur un toron
  • Une concentration de 6 fils extérieurs cassés sur une longueur de six fois le diamètre ou 14 fils cassés sur une longueur de 14 fois le diamètre
  • Une importante déformation du câble entraînant ou non une saillie de l’âme du câble
  • Une diminution du diamètre du câble atteignant 10% de son diamètre initial
  • Un dommage thermique (décoloration des fils)
  • Une perte de lubrification ou un creusement des fils provoqués par un arc électrique

Elingues chaînes
Vous devez retirer l’élingue du service si vous observez :

  • Une déformation des accessoires d’extrémité supérieure ou inférieure
  • Un allongement de la chaîne de plus de 5% mesuré sur 10 à 20 maillons
  • Une usure de 10% du diamètre du fil
  • Une entaille, strie, rainure, fissure, corrosion, décoloration par effet thermique, gauchissement ou déformation des maillons
  • Une ouverture du bec du crochet* dont l’accroissement de l’ouverture atteint 10% de la dimension nominale

Elingues textiles
Vous devez retirer l’élingue du service si vous observez :

  • Une détérioration locale de la sangle distincte de l’usure générale
  • Une coupure transversale ou longitudinale, un endommagement des lisières par coupure ou échauffement, une coupure des coutures ou des boucles
  • Une attaque chimique (reconnaissable par un écaillement de la surface de la gaine)
  • Un dommage dû à la chaleur ou aux frictions (reconnaissable à l’apparence satinée que prennent les fibres et parfois même à la fusion de ces fibres)
  • Une déformation de l’accessoire d’extrémité
6. Accrochage de la charge

Recommandations pour l’utilisation de boulons à œil :

  • Inspecter le boulon avant toute utilisation
  • Ne pas utiliser de boulons à œil qui semblent usés, endommagés, tordus, allongés
  • Vérifier la propreté du filetage (trou taraudé et tige)
  • Ne faire subir aucune modification au boulon à œil
  • Toujours visser le boulon à fond pour bien le caler
  • Pour les levages désaxés, toujours utiliser des boulons à œil à épaulement
  • Toujours appliquer la charge sur le boulon à œil dans l’axe de l’œil sans effet d’angle
  • Pour les levages désaxés, tenez compte des charges d’utilisation ci-dessous
Angle de levage
Charge d’utilisation révisée
45 degrés
30% de la charge d’utilisation nominale
90 degrés
25% de la charge d’utilisation nominale

 

  • S’assurer de ne pas dépasser les charges maximales d’utilisation (voir tableau)
Levage axial
Dimension (en mm)
Charge maximale d’utilisation (en Kg)
6.35
295
7.94
544
9.53
703
12.7
1179
15.9
2351
19.1
3266
22.2
4808
25.4
6033
31.8
9525
38.1
10886

Bons usages des boulons à œil (avec et sans épaulement)

BON
Si l’épaisseur est supérieure
au diamètre du boulon,
un seul écrou est nécessaire.
BON
Un diamètre de filetage
du boulon ou moins,
utiliser deux écrous.
Serrer l’écrou
contre la charge
Serrer l’écrou hexagonal
à fond contre la charge.
BON
Profondeur du taraudage :
2,5 fois le diamètre
MAUVAIS
Bien serrer l’écrou contre la charge. 2 fois le diamètre (minimum) Epaisseur inférieure
au diamètre du boulon

Voici quelques illustrations qui vous permettront d’accrocher vos charges pour des levages en toute sécurité.

Charges possédant des points d’ancrage

Charges ne possédant pas de point d’ancrage
Possibilités au cas où la charge ne possède pas de point d’accrochage :

  • Utilisation d’un équipement amovible particulier : clé de levage, pince à fût, à tôle, aimants de levage, ventouses à dépression, etc.
    Dans ce cas, suivre précautionneusement les instructions fournies par le fabricant de l’appareil
  • Prise de la charge par un élingage par le dessous (élingage en nœud coulant, élingage par le dessous)
    • Elingage sans fin travaillant en panier
      Très utilisée avec les élingues textiles
      Déconseillée avec les élingues câbles et chaînes
    • Elingue simple travaillant en panier
      Dans cette situation, on peut réduire le risque de glissement en effectuant un tour mort autour de la charge avec l’élingue.
      Lors de l’utilisation d’une élingue chaîne simple avec crochet, ce dernier ne doit pas être repris sur un maillon de chaîne mais dans la maille de tête de l’élingue.
    • Elingage des charges longues
      Elle implique l’utilisation de deux élingues avec un palonnier, de préférence, notamment pour réduire les risques de glissement.

 

 

7. Accrochage de l’élingue sur le crochet de L’appareil de levage

Les élingues simples sont reliées au crochet de levage par une extrémité que l’on appelle boucle ou maille. Elle doit obligatoirement reposer sur le fond de siège (partie arrondie du crochet). La charge ne doit jamais être supportée par le crochet. C’est le même principe pour les élingues multibrins : elles sont toujours reliées au crochet par la maille de tête. Cette dernière doit ensuite se positionner correctement sur le crochet. Cela implique qu’elle ait une dimension intérieure permettant un espace libre de chaque côté du crochet. Il doit être de 10% supérieur à la largeur du crochet.

Pour les élingues textiles, il est primordial que la dimension du crochet corresponde bien à la boucle de l’élingue au risque de déchirer les coutures de celle-ci.

 

8. Vérification de l’angle d’élingage

Pour les élingues multibrins, la charge maximale d’utilisation dépend notamment de l’angle avec lequel elles sont utilisées. Celui-ci se mesure entre le brin de l’élingue et la verticale à l’aide d’une équerre par exemple.
La CMU comporte deux valeurs, l’une pour les angles inférieurs à 45°, l’autre pour ceux compris entre 45° et 60°.

Angle inférieur à 45o
Elingue 2 brins : H > D/2
Elingue 3 et 4 brins : pour chaque brin –> H > 0,7 L

Angle inférieur à 60o
H > L/2

9. Protection des arêtes vives

Des arêtes vives peuvent endommager les élingues et ainsi mettre en jeu la sécurité du levage.
Pour les élingues textiles, il est possible d’utiliser une sangle avec une enduction PVC ou polyuréthane ou des gaines amovibles.

Les maillons des élingues chaînes ne doivent jamais être soumis à flexion. Si le rayon de l’arête est plus petit que le diamètre de la chaîne, il faut utiliser une protection de coin ou réduire la capacité de charge de 20%. Une autre solution consiste à utiliser une chaîne de plus gros diamètre.

10. Mettre l’élingue sous tension

Dans un premier temps, pour bien vérifier la bonne estimation du centre de gravité, le bon positionnement du crochet, de la maille de tête et des élingues, il faut effectuer une mise sous tension sans soulever la charge.

Manilles :

Les charges angulaires doivent s’appliquer dans le plan de la manille.

 

Charge latérale : tableau de réduction de la CMU
Manilles vissées et boulonnées uniquement*
Angle de la charge latérale par rapport
à la verticale
CMU ajustée
0° en ligne droite
100% de la charge nominale maximum
0° à 45° de l’axe vertical
70% de la charge nominale maximum
45° à 90° de l’axe vertical
50% de la charge nominale maximum

*La charge en ligne droite s’exerce perpendiculairement à l’axe.
Les manilles à axe goupillé ne doivent pas porter de charges latérales.

Ne pas dépasser 120°
N’utiliser que des manilles boulonnées ou vissées
Les manilles chargées symétriquement sur une élingue à deux brins
dont l’angle n’excède pas 120°,
peuvent être utilisées à 100% de la CMU nominale.

CAUSPR

8590-67659878590-6766121

 

 

 

PUBLICS ET PRE-REQUIS

L’utilisation des ponts roulants ne peut être confiée qu’à des conducteurs qui en maîtrisent les règles d’utilisation en sécurité. Les référentiels de connaissances théoriques et pratiques requises pour chaque catégorie d’appareils de levage de ce type sont annexés à la note technique n°30 de la CRAM Alsace-Moselle.

Préalablement à la délivrance d’une autorisation de conduite, tout utilisateur d’un équipement de travail mobile automoteur ou servant au levage entrant dans le champ technique d’application de cette note technique doit avoir reçu une formation adéquate, complétée et réactualisée chaque fois que nécessaire. Le CAUSPR s’adresse donc à des conducteurs de ponts qui maîtrisent déjà la conduite des appareils concernés. 

OBJECTIFS DU DISPOSITIF

Mettre à la disposition des employeurs un dispositif encadré permettant le contrôle, par des organismes extérieurs à l’entreprise, des connaissances et savoir-faire des opérateurs pour la conduite en sécurité des équipements de levage concernés. Ce contrôle est un des trois éléments d’évaluation permettant la délivrance de l’autorisation de conduite prévue par la note technique n°30 et l’article R. 4323 du Code du Travail. Les équipements visés sont définis par l’arrêté du 2 décembre 1998.

CONTENU – DUREE

La note technique n°30 ne décrit pas la formation : le contenu et la durée doivent être adaptés au candidat conducteur, l’expérience pratique à la conduite pouvant être prise en compte.
L’évaluation du pontier élingueur porte sur les connaissances théoriques et les savoirs-faire pratiques contenus respectivement dans les annexes 2 et 3 de la note technique de la CRAM Alsace-Moselle.

ORGANISMES TESTEURS HABILITES

La CRAM Alsace-Moselle coordonne le dispositif CAUSPR, qui comprend l’habilitation, par le Service Prévention, des organismes testeurs. Seuls ces centres ou organismes habilités peuvent faire passer les tests et délivrer des CAUSPR.

La procédure en place repose sur la validation d’un dossier technique, la proposition d’une convention de partenariat et des audits de suivi.

 

CACES

homme-blanc-dans-un-fenwickQu’est ce que le CACES ?

C’est le Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité. Il a été créé par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS). La CNAMTS a élaboré des recommandations qui définissent le référentiel de connaissances et les conditions de passage des tests et d’obtention du CACES.

Le CACES est-il un diplôme officiel ?

Le CACES n’est ni un diplôme, ni un titre de qualification professionnelle. Il ne valide que les connaissances et le savoir-faire du candidat pour la conduite d’engins en sécurité. Il est spécifique à une catégorie d’engins.

Quelle est la durée de validité du CACES R389 et R386 ?

Le CACES R389 est valable pendant 5 ans.

Comment se déroule une formation type CACES pour un chariot ?

Une formation type CACES R389 est composée de deux parties :

Une partie théorique & Une partie pratique

La partie théorique aborde les points suivants :
– Législation et réglementation
– Consignes de conduite
– Capacité nominale
– Symbolisation
– Cas de renversement
– Entretien de l’appareil
– Organes de sécurité
– Responsabilité du conducteur de chariot
– Interdictions formelles
– Distance
– Lecture de plaque de charge
– Vérification avant utilisation
– Sécurité lors de la mise en charge.

La partie pratique aborde notamment :
– Présentation des appareils
– Opérations de prise de poste
– Evolution à vide ou en charge dans un circuit matérialisé
– Vérification avant départ
– Opérations de fin de poste
– Prise et/ou dépose d’une charge au sol
– Gerbage/dégerbage en pile
– Stockage et déstockage en palettier hauteur 4m minimum
– Chargement et déchargement latéral d’une remorque.

Comment se déroule une formation type CACES pour une nacelle ?

Une formation type CACES R386 est composée de deux parties :

Théorique et Pratique :

La partie théorique aborde notamment :
– Rappel des principales règles du code de la route
– Technologie des PEMP
– Consignes générales de sécurité
– Balisage de la zone d’évolution
– La législation et la profession
– La sécurité.
La partie pratique aborde notamment :
– Prise de poste
– Balisage de la zone d’évolution
– Déplacement de la plate-forme de travail dans l’espace
– Circulation plate-forme en élévation
– Manœuvres de secours
– Opérations de fin de poste.

A quoi correspondent les différentes catégories de formations CACES ?

 

 

 

 

Pour le chariot, la signification des catégories est la suivante :
– catégorie 1 : transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol (levée inférieure à 1 m) ;
– catégorie 2 : chariots tracteurs et à plateau porteur de capacité inférieure à 6000 kg ;
– catégorie 3 : chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieure ou égale à 6000 kg ;
– catégorie 4 : chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité supérieure à 6000 kg ;
– catégorie 5 : chariots élévateurs à mât rétractable.

Pour la nacelle (PEMP : Plate-forme Elévatrice Mobile de Personnes) :
– la lettre A représente la catégorie A qui regroupe les PEMP à élévation verticale.
– la lettre B représente la catégorie B qui regroupe les PEMP à élévation multidirectionnelle.

Qui fait passer le test CACES ?

Dans une formation CACES, il faut distinguer l’organisme de formation et l’organisme testeur. Le premier forme un candidat au CACES, sur un programme théorique et pratique. Le second valide ou pas, la capacité effective du candidat à la conduite en sécurité. Seul un organisme testeur qui figure sur la liste officielle des organismes testeurs certifiés peut faire passer les tests CACES.
Notons qu’un organisme habilité peut être à la fois formateur et testeur. Cela facilite considérablement l’organisation du CACES pour le candidat ou son entreprise.

Un candidat échouant au test du CACES, tout en réussissant le test pratique ou théorique, doit il repasser les deux tests ?

Non. Le candidat garde le bénéfice de la partie réussie dans un délai de 6 mois maximum à condition de repasser un examen avec le même organisme testeur auquel il a échoué pour obtenir le CACES.

Quel CACES faut il détenir pour conduire un transpalette à conducteur porté ayant une hauteur de levée de 1m30 ?

Il n’existe pas de CACES spécifique, la catégorie 1 étant prévue pour une levée inférieure à un mètre. Il faut ainsi prévoir un CACES catégorie 1 avec un complément de formation.

Un CACES obtenu à partir de tests réalisés avec une PEMP du groupe B permet il de délivrer une autorisation de conduite pour le groupe A ?

Oui, un CACES obtenu pour une PEMP à élévation multidirectionnelle (groupe B) permet d’autoriser la conduite d’une PEMP de même type et à élévation suivant un axe vertical (groupe A).

Quel CACES faut-il pour conduire une PEMP à élévation verticale avec un bras pendulaire ?

Une PEMP à bras pendulaire fait partie de la catégorie B. Cependant cette machine n’étant pas représentative de cette catégorie, elle ne doit pas être utilisée pour faire passer des CACES de cette catégorie.

Descriptif via  le site www.inrs.fr en fichier PDF CACES

Scooter Barbie + 1 Barbie + 1 Coccinnelle

Dans ce lot vous trouverez :

  • 1 scooter
  • 1 Barbie et son casque
  • 1 mini voiture coccinnelle emballée

 

 

Cheval Barbie + 1 Barbie et 1 fillette offertes

Dans ce lot vous avez :

  • cheval + poney
  • 1 Barbie avec bombe et sa tenue
  • 1 fillette ( sa sœur) avec bombe
  • 1 fagot de carottes

 

Avion Barbie + 2 Barbies offertes

Dans ce lot vous avez :

  • avion rose grand modèle environ 50 cm de long (manque juste l’aileron arrière)
  • Bruit de moteur et micro intégré
  • haut- parleur
  • 2 fauteuils pivotants
  • soute à bagages
  • piscine arrière avec toboggan et fauteuil hamac
  • desserte à roulettes avec plusieurs, verres, assiettes, couteaux, fourchettes, cuillers, bouteilles d’eau, nourriture (hamburgers), tasses à café, Canettes Coca Cola, revues, pichet…
  • 2 valises (petit et grand modèle)…
  • 2 Barbies en parfait état, habillées.

Voici les photos :